Vous souhaitez agrandir votre maison, mais vous hésitez entre une extension, une véranda, une surélévation ou l’aménagement de combles ? Diverses options sont envisageables selon les caractéristiques de votre habitat, de votre terrain… et vos envies ! Spécialiste en extension de maison, Camif Habitat fait le point et répond à toutes vos questions.

Pourquoi agrandir sa maison ?

 

Agrandir sa maison, c’est se donner l’opportunité de mieux habiter dans les lieux. En effet, en augmentant la surface habitable, vous changez d’environnement, sans avoir à déménager. Une solution idéale lorsque la famille s’agrandit, par exemple ! Financièrement, l’agrandissement de maison comporte aussi des avantages. Ce choix s’avère souvent plus intéressant que la revente et le rachat d’un autre bien plus grand. D’autant que cette démarche vous permet d’accroître la valeur de votre habitation.

L’agrandissement de maison est également l’occasion de revoir son mode de chauffage. Ceci, en repensant la ventilation ou grâce à une nouvelle isolation thermique. De quoi réduire potentiellement le montant de vos factures énergétiques. En un mot, agrandir sa maison, c’est maximiser les économies potentielles tout en améliorant votre niveau de confort !

 

Agrandissement de maison : quelles questions se poser avant de se lancer ?

 

Avant de démarrer les travaux, veillez à vous renseigner sur les règles d’urbanisme qui s’appliquent à votre maison. Car elles diffèrent selon les communes ! Pour cela, rendez-vous directement en mairie où vous pourrez consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme). Droits, limites, interdiction, obligation d’avoir recours à certains matériaux… vous connaitrez ainsi toutes les règles qui encadrent votre agrandissement. Sachez, à ce titre, que si la nouvelle surface totale au plancher de votre habitat est supérieure à 150m2, vous serez dans l’obligation de faire appel à un architecte.

Enfin, demandez-vous quel budget vous souhaitez dédier à ce projet. Le coût final dépendra de différents facteurs, tels que la surface, le type de matériaux utilisés, le lieu de résidence ou encore la solution travaux retenue.

 

Quel type d’agrandissement pour ma maison ?

 

Différentes options s’offrent à vous pour vos travaux d’agrandissement. Mais la nature de votre extension reste conditionnée aux spécificités de votre terrain. S’il est suffisamment grand pour bâtir, vous pourrez alors vous orienter vers une extension horizontale. Toutefois, si des contraintes techniques liées à votre terrain constituent un frein trop important pour vous, ou si vous ne disposez pas de surface au sol suffisante, pourquoi ne pas opter pour la surélévation ou l’aménagement de vos combles ?

 

 1) L’extension de maison horizontale

 

L’extension horizontale est celle qui vous donne le plus de flexibilité, tant dans la forme qui lui sera attribuée que dans les matériaux choisis. En bref, soyez originaux !

A l’inverse, si vous ne souhaitez pas dénaturer le style de votre maison d’origine, une extension horizontale peut tout à fait être conçue dans un style architectural en continuité du bâti existant.

Parmi toutes les possibilités d’extension horizontale, nous vous proposons de faire un zoom sur :

 

L’extension bois

 

Combinant solidité et légèreté, le bois est un matériau naturel. Robuste, il résiste à la fois aux intempéries, à l’humidité et au feu. Sain, le bois facilite les échanges d’air et offre de hautes performances en matière d’isolation thermique.

De plus, ses propriétés mécaniques et ses facilités de mise en œuvre en font le matériau de construction privilégié de ceux qui souhaitent une agrandir la surface de leur maison de manière rapide. Grâce à des panneaux préparés à l’avance, le montage ne prend en effet que quelques jours !

Ossature panneaux, poteaux poutres, bois empilé… différentes solutions sont possibles pour son assemblage. L’extension bois s’adapte ainsi à vos besoins ainsi qu’à tout type de terrain.

Côté habillage, vous pouvez opter pour un bardage naturel ou peint mais aussi la pierre ou l’ardoise.

Avantage non négligeable, le bois s’harmonise parfaitement à toutes sortes de matériaux comme la brique, le béton ou la pierre. C’est pourquoi une extension bois permet de conserver l’originalité de votre maison tout en préservant son authenticité et son cachet naturel.

 

La véranda

 

Agrandissant la maison en créant un espace lumineux et convivial ouvert sur le jardin, la véranda est le prolongement vers l’extérieur de votre habitat.

Bonne nouvelle, les vérandas d’aujourd’hui ne sont plus les passoires énergétiques d’autrefois. Il vous suffit de bien les isoler, les ventiler et les éclairer.

Bien conçue, une véranda peut même vous permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie, empêchant le froid de pénétrer directement dans la maison. Durant l’hiver, elle peut aussi capter la chaleur du soleil. Cette énergie sera ensuite transmise au séjour. L’été, une véranda est également capable de protéger votre maison de la chaleur, si les rayons du soleil n’y pénètrent pas directement.

Côté matériau, différentes options s’offrent à vous. Très répandu, l’aluminium combine solidité, légèreté et résistance. Le PVC offre, quant à lui, une bonne tenue dans le temps et réduit les problèmes de condensation. Résistant et moderne, le bois est également un bon compromis car il s’harmonise à de nombreux matériaux. Mais vous devrez l’entretenir régulièrement. Enfin, le fer forgé ou l’acier donnent une touche vintage unique à votre habitation !

Dans l’idéal, il est préférable de positionner votre véranda vers le sud. Si ce n’est pas réalisable compte tenu de l’orientation de votre maison, isolation et ventilation pourront venir à votre secours.

 

 2) L’extension verticale ou surélévation

 

Aussi appelée « exhaussement », la surélévation augmente la surface habitable sans modification de l’emprise au sol. Ce type d’extension est, par conséquent, très plébiscité en ville, quand la surface au sol se fait rare !

Un étage supplémentaire va s’appuyer sur votre charpente, qui n’avait pas été initialement conçue pour supporter cette charge. Il convient donc de faire réaliser, au préalable, une étude par un professionnel du bâtiment, pour vous assurer que l’existant est bien adapté au projet.

Certains systèmes d’ossature bois ou métal permettent de bâtir rapidement, sans grosses nuisances. Toutefois, d’autres procédés plus classiques peuvent être mis en œuvre, comme la maçonnerie ou le coffrage béton.

 

3) L’aménagement de combles

 

Et si vous transformiez vos combles inutilisés en pièces confortables ? Une bonne option pour créer un nouvel espace de vie, tout en limitant les pertes d’énergie grâce à une isolation optimum. On l’oublie souvent, mais une toiture mal isolée peut représenter jusqu’à 30% de pertes thermiques.

Chambre d’ados, suite parentale, salon de lecture… L’atout principal d’un aménagement de combles, c’est d’utiliser le potentiel inexploité de votre maison pour y créer un lieu de vie chaleureux. Et le charme des poutres apparentes n’y est pas pour rien !

Attention tout de même, car, pour être considérés comme habitables, les combles aménagés doivent disposer d’une hauteur sous plafond d’au moins 1,80 m.

 

Camif Habitat imagine et réalise vos projets depuis 1982. Du premier appel téléphonique à l’achèvement des travaux, des professionnels (architectes ou maîtres d’œuvre) sont à vos côtés pour vous accompagner dans la conception et la réalisation de votre agrandissement de maison. Contactez dès à présent Camif Habitat pour votre visite conseils gratuite !