Comme on dit toujours que «réussir son concours PACES, c’est réussir sa vie», l’examen PACES est un point crucial à la poursuite d’études supérieures dans le domaine de la santé. Les cours préparatoires, le test à la fin du premier semestre, les diverses organisations d’études, tout a été inventé pour mieux se présenter à ce concours et voir s’ouvrir la porte de son avenir devant soi. Alors, comment la réussir ?

Qu’est-ce que la PACES ?

PACES ou (Première année commune des études de Santé) est l’ex L1 santé. Il s’agit d’une année préparatoire à l’entrée d’une faculté de médecine. Elle est essentielle pour ceux qui projettent de devenir pharmacien dans une pharmacie ou une parapharmacie. En France, l’ex L1 ou la PACES regroupe les cursus de Maïeutique, de médecine, d’ontologie, de kinésithérapie et de pharmacologie.

Il se subdivise en deux semestres et dès la fin du premier, les étudiants passent une première épreuve afin de connaître la filière où ils ont le plus de chance de réussir. Celle-ci n’a alors rien de décisif, mais utile pour bien s’orienter. Le principal changement apporté en 2010 permet ainsi aux étudiants de choisir un concours suite au résultat de cette épreuve.

Au second semestre, chaque spécialité fait l’objet d’une UE (Unité d’Enseignement) et d’une épreuve spécifique. Les coefficients affectés à chaque UE changent selon les spécialités et les modalités fixées par la faculté. Par exemple l’initiation à la connaissance du médicament pèse plus en pharmacologie qu’en kinésithérapie.

Les bonnes pratiques pour bien s’organiser pour le concours

Après l’examen du premier semestre au PACES, les étudiants devront s’organiser pour le concours. Le recours à la prépa est indispensable, mais certaines pratiques ne doivent pas être négligées :

  • S’entraîner à plusieurs : l’étude en groupe favorise l’échange et permet de discuter sur un point crucial
  • Réviser à coup : liquider les stocks de révision le plus vite possible et ne jamais laisser s’accumuler les leçons
  • Être fonctionnel dès le premier jour en PACES : bien se détendre après le bac et commencer à travailler dès le début
  • Ne faire aucune impasse : tous les cours sont importants. Face à la quantité de matière à apprendre en si peu de temps, certains sélectionnent les programmes, ce qui est une pratique dangereuse
  • Maintenir une hygiène de vie : savoir planifier ses moments de détente
  • Ne pas se remettre en question constamment : éviter de douter, il faut foncer 

La prépa pour ajouter 40 % de chance

Les prépas sont incontournables pour réussir le concours d’entrée en deuxième année. Entre deux étudiants, la prépa peut faire la différence. Ainsi à ce sujet, il est important de choisir une bonne prépa.
CPCM est l’une des institutions dédiées à la préparation d’un concours dans le domaine de la santé. Avec un taux de satisfaction annuel de 100 %, elle se positionne comme la prépa de référence en France. Elle prodigue des cours dans tout le pays et collabore avec les meilleurs professeurs sur la PACES.

Pour attirer les jeunes, CPCM mise sur des outils numériques et des supports de cours intuitif et Hi-Tech. À la fois attrayants et amusants, ces outils cachent des entraînements intensifs et des programmes drastiques pour aider les jeunes à passer leur concours sans encombre. Pour atteindre ses objectifs, l’établissement s’appuie sur un outil marketing puissant : « la sérénité ». Le stress de l’examen est très vite oublié une fois arrivé en classe CPCM. L’environnement est calme : 20 élèves par classe tout au plus, et chacun peut bénéficier d’un accompagnement rapproché et personnalisé. En cas de souci, il est possible de solliciter les professeurs en dehors des heures de cours.