Charles Rosier et Augustinus Bader, quand business et médecine font bon ménage.

Charles Rosier et Augustinus Bader, quand business et médecine font bon ménage.

Charles Rosier, entrepreneur et homme d’affaires, a toujours été féru de science et de médecine. Depuis plusieurs années, il est associé au professeur Augustinus Bader, spécialiste en médecine régénérative et à l’origine d’un traitement basé sur les cellules souches. Récit d’une rencontre féconde au service d’un projet humain et innovant.

Charles Rosier place le business au service de la recherche médical

Charles Rosier est né à Paris en 1973. Dès l’adolescence, il s’intéresse aux sciences, à la médecine et à cette machine mystérieuse qu’est le corps humain. Collégien, il se passionne pour les disciplines scientifiques, plus particulièrement les sciences de la vie et de la terre. Lycéen, il prépare un baccalauréat scientifique et hésite longtemps à s’engager dans des études de médecine. Il y renonce finalement pour s’orienter vers son autre passion : le monde des affaires et l’entrepreneuriat. Mais cette passion pour l’univers scientifique ne l’a jamais abandonné. Il ne cesse de s’intéresser à la médecine, restant à l’affut des dernières avancées de la recherche. Charles Rosier est la preuve vivante qu’il est tout à fait possible, à force de volonté et d’imagination, de concilier deux passions. Dès les premières années de sa vie professionnelle, l’homme d’affaires investit une partie de ses économies personnelles dans Miravant, une société spécialisée dans les biotechnologies. Miravant mène des activités de recherche et développement dans le domaine des traitements de lutte contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). En 2008, Charles Rosier soutient les recherches du professeur Etienne Emilie Baulieu. Fondateur de l’Institut Baulieu, Etienne Emilie Baulieu a créé en 2000 MAPREG, une société de biotechnologie spécialisée dans la recherche sur les accidents vasculaires cérébraux, la tétraplégie, les troubles neurologiques et les troubles de dépression. C’est en 2013 que Charles Rosier fait la découverte des travaux du professeur Augustinus Bader sur la régénération cellulaire. Impressionné par les résultats de ses recherches et animé par la volonté de contribuer à un projet utile pour la société, il prend l’initiative de le contacter. Les deux hommes se rencontrent et choisissent de s’associer pour développer l’application médicale des traitements créés par le professeur. Depuis cette date, Charles Rosier consacre 100% de son activité professionnelle à ce projet.

Augustinus Bader, pilier de la médecine régénérative

Le professeur Augustinus Bader est, depuis la fin des années 1990, directeur de biologie cellulaire appliquée et de technologie cellulaire à l’Université de Leipzig en Allemagne. Reconnu par ses pairs comme un chercheur de talent, Augustinus Bader consacre ses travaux à la médecine régénérative. Il est à l’origine d’un traitement innovant fondé sur l’utilisation de ces cellules souches. L’originalité de la démarche tient à la méthode utilisée. Sans entrer dans les détails scientifiques et techniques, rappelons que la méthode classique se compose de trois étapes. La première consiste en l’extraction des cellules souches d’un corps humain, la seconde en la culture de ces cellules en laboratoire (ingénierie tissulaire) la troisième en l’injection des cellules dans un autre corps humain. Cette technique comporte plusieurs inconvénients. Elle est tout d’abord très onéreuse et expose à des risques de rejet non négligeables et augmente le risque de cancer sur le moyen et long terme. La méthode de médecine régénérative développée par Augustinus Bader se veut à la fois moins coûteuse, plus efficace et plus sûre. Résumée en quelques mots, elle consiste à envoyer des signaux aux cellules souches dormantes du patient pour les activer et enclencher un processus de régénération. Le patient développe ses propres cellules souches, ce qui élimine de facto le risque de rejet. La méthode a été baptisée « méthode ABC », pour « Activate, Boost, Commit ». Les travaux d’Augustinus Bader, qualifiés par certains de révolutionnaires, ont fait de ce chercheur l’une des références mondiales dans le monde de la biomédecine. Le traitement développé par le chercheur a fait l’objet de nombreux essais cliniques et de plusieurs dépôts de brevet. Il est utilisé par des chirurgiens depuis plus de dix ans, notamment dans le traitement des blessés et des personnes victimes de graves brûlures. La méthode d’Augustinus Bader a également été appliquée dans le traitement de patients malades de Parkinson. Elle a aussi stoppé l’évolution d’une sclérose en plaque ou encore évité la tétraplégie à un patient dont la moelle épinière était grièvement endommagée. Ce sont ces succès très prometteurs qui ont conduit Charles Rosier à collaborer avec le professeur de Leipzig.

Une collaboration au service d’un projet socialement utile

Au cœur de cette collaboration entre Charles Rosier et Augustinus Bader, il y a une conviction, un espoir : celui de réussir à guérir de nombreuses maladies aujourd’hui mal soignées. De cette rencontre fructueuse entre l’entrepreneur et le chercheur, deux sociétés ont vu le jour : ASC Skin Therapeutics et ASC Regenity, toutes deux basées à Londres. ASC Skin Therapeutics a été créée pour explorer les applications médicales possibles du traitement développé par le professeur Augustinus Bader. La structure ASC Regenity, quant à elle, a été fondée pour organiser la commercialisation d’une crème antivieillissement conçue pour le visage. Elaborée à partir du traitement d’Augustinus Bader, cette crème a pour particularité de réunir plus de 40 principes actifs : des vitamines, des lipides, des protéines, des acides aminés. Son utilisation permet de reconstituer la jeunesse et l’élasticité de la peau. L’objectif derrière cette activité est d’utiliser une partie des recettes issues de la vente de cette crème pour financer les recherches d’Augustinus Bader et les essais cliniques. Ce qui motive ces deux hommes passionnés, c’est un désir sincère de servir l’intérêt général et la conviction de participer à un projet de santé publique. Ils ont d’ailleurs fondé, en parallèle à ces deux sociétés, un organisme caritatif ayant pour but de venir en aide aux personnes qui n’ont pas les moyens financiers d’accéder à un traitement. Cet organisme finance notamment des équipements pour la rééducation des patients. C’est un aspect de leur projet qui leur tient particulièrement à cœur. Plusieurs investisseurs de renom ont rejoint cette aventure au développement prometteur, dont Jacques Veyrat, connu pour ses activités de chef d’entreprise et ancien PDG du Groupe Louis Dreyfus. Signe de son succès, la crème « Augustinus Bader » a été nominée dans l’édition 2018 des British Vogue Beauty Awards. C’est avec impatience que sont attendues les nouvelles applications médicales de la méthode « ABC ».
Comment Charles Passereau a digitalisé les métiers d’avocat, d’expert-comptable et de RH ?

Comment Charles Passereau a digitalisé les métiers d’avocat, d’expert-comptable et de RH ?

Diplômé de l’Ecole des Dirigeants et Créateurs d’Entreprises (EDC), Charles Passereau a le goût de l’entrepreneuriat dans le sang. A tout juste 30 ans, ce passionné de Web a déjà créé plusieurs sociétés à succès dans le domaine de la mise en relation en ligne entre les professionnels et les entreprises. Son objectif ? Contribuer à la transition numérique de certains métiers. Pour cela, il a déjà créé trois entités : Mon-avocat.fr, CV Star et Le guide des experts comptables.

Une plateforme pour développer le business des avocats

Le métier d’avocat est la première profession que Charles Passereau décide de digitaliser. En 2014, il fonde BPM Media avec Benjamin Bing et développe le site web « mon-avocat.fr » dans la foulée. Il faut dire que le contexte est propice : depuis mars 2014, la loi Hamon autorise les avocats à promouvoir leur profession afin de trouver de nouveaux clients. Une bonne nouvelle pour un marché ultra-concurrentiel et qui connaît une croissance énorme : le nombre d’avocat a été multiplié par 2 en 10 ans et 2 000 nouvelles recrues rejoignent les rangs tous les ans. La LegalTech, qui rassemble toutes les entreprises qui utilisent la technologie et les logiciels pour proposer un service juridique, connaît quant à elle un essor à cette période. Il ne manquait plus qu’une plateforme pour mettre toutes ces personnes en relation.

Aujourd’hui, le site mon-avocat.fr est devenu une référence dans la profession avec plus de 3 000 avocats inscrits. 20 000 contacts sont générés tous les mois et le taux de transformation s’élève à 30%. Un succès qui a permis à Charles Passereau de revendre l’entreprise en 2018 au groupe W3 et qui lui a donné très vite d’autres idées…

Charles Passereau facilite la recherche d’experts-comptables

Après les avocats, pourquoi ne pas aider les experts-comptables à trouver des clients grâce au web également ? C’est la question que s’est posée le jeune entrepreneur avant de lancer le site « meilleur-expert-comptable.fr » en octobre 2017. Là encore, le contexte était propice à la digitalisation : le nombre d’experts-comptables a augmenté de 34% entre 2014 et 2018, ce qui a renforcé la concurrence. Avec le nombre croissant d’auto-entrepreneurs et de créateurs de petites entreprises en France, la demande a explosé. D’ailleurs, aujourd’hui, 50% des entreprises cherchent des experts-comptables sur internet. Enfin, il n’existait pas d’annuaire fiable permettant de trouver une information complète sur les experts-comptables.

Comme pour mon-avocat.fr, meilleur-expert-comptable.fr est un site de mise en relation, mais cette fois entre experts-comptables et entreprises. En moyenne, les professionnels présents sur la plateforme établissent 15 contacts par an avec un taux de transformation de 50%. La plateforme a remporté le 2e prix dans la catégorie « Compta Tech » dans le palmarès du magazine Le Monde du Chiffre, une référence dans la profession.

CV Star : une prise en charge du recrutement

 Dans son parcours d’entrepreneur, Charles Passereau s’est également entouré d’autres créateurs d’entreprises passionnés. Avec Raphaël Rouillard et Youri Lavroff, il fonde LPCR RH en 2015 et édite le site « cv-star.com ». Les équipes de CV Star trient les CV et les qualifient en contactant les candidats. Ils peuvent ainsi envoyer les 10 meilleurs CV aux entreprises. Un principe qui vient faciliter le métier de RH grâce au web.

La plateforme est une solution intermédiaire entre le site de recherche d’emplois Monster et les cabinets de recrutement. Jusqu’ici, les entreprises n’avaient que ces alternatives. Elles devaient soit passer beaucoup de temps à trier les CV, soit dépenser des sommes importantes (autour de 8 000€ pour les cabinets). L’autre point fort de la plateforme : le sourcing. Des sourceurs sont présents en interne et vont chercher les CV manuellement afin de gagner en exhaustivité et en rapidité.

Charles Passereau, entrepreneur et Business Angel

Lorsque l’on est entrepreneur, on connaît les difficultés à trouver des fonds. C’est pourquoi Charles Passereau investit lui-même dans des sociétés en tant que Business Angel. Des projets qui lui semblent prometteurs, découverts par le biais de son réseau. Il a notamment soutenu cinq sociétés dans des domaines très différents :

  • krankapp.com, une application qui permet d’organiser des matchs de football entre amis
  • hello-serena.com, un fabricant de tampons biologiques
  • cleany.fr, une société de nettoyage de bureaux à Paris
  • revolut.com, une application bancaire en ligne
  • waynewatches.com, un site de vente en ligne de montres

Par ailleurs, dans cette volonté de venir en aide, le jeune entrepreneur est également membre de l’association Le Refuge de Pantin. Cette association vient en aide aux personnes sans domicile fixe en leur proposant un logement.

La nouvelle plateforme de marketing digital de Dolist

La nouvelle plateforme de marketing digital de Dolist

Plateforme de marketing digital fondée en 2000, Dolist est une entreprise française présente dans 3 villes européennes, à savoir Paris, Bordeaux et Madrid. En tant qu’expert du e-marketing et de l’utilisation intelligente des données, Dolist conçoit et déploie des campagnes marketing dans le but de créer et d’entretenir des relations durables entre les marques et leurs publics cibles. Pour aider sa clientèle à mieux appréhender les évolutions du marché et des technologies digitales, Dolist leur offre une panoplie d’outils et de services destinés à améliorer la communication digitale.

Organisation et collecte des données

Convaincu qu’une campagne marketing efficace ne saurait se passer d’une organisation efficace des informations recueillies, Dolist aide ses clients à organiser les données qu’ils collectent. Ses équipes interviennent notamment dans la centralisation et la structuration des données, ainsi que dans la synchronisation des systèmes d’information. L’ensemble de ces actions permettent ensuite de créer des programmes pertinents de marketing relationnel.

Dolist ne se contente pas que d’organiser les données collectées par le client. L’entreprise intervient également dans l’optimisation du processus de collecte. Elle aide ses clients à sécuriser leur développement futur en enregistrant constamment de nouveaux contacts. Elle les aide aussi à mettre au point un système de collecte multi-canal, qui est plus efficace et qui requiert moins de temps. Avec Dolist, les entreprises sont sûres d’améliorer le niveau d’engagement de leurs contacts en collectant les bonnes informations.

Conception de messages optimisés

Dolist aide les firmes à optimiser leurs e-mails afin de se démarquer et encourager leurs contacts à interagir avec leur marque. L’agence les aide dans la conception de leurs e-mails, dans l’application des meilleures pratiques de codage HTML, la personnalisation de leur contenu, et l’augmentation de leur taux de conversion.

Au bas mot, Dolist aide les entreprises qui le souhaitent à optimiser l’efficacité de leurs campagnes marketing. Par la conception de messages attractifs qui s’affichent avec clarté sur tous les types d’appareils, L’agence aide ses clients à atteindre leur cible. Elle les aide à avoir plus d’impact par la mise au point de messages qui sont en phase avec leur identité visuelle et leurs idéaux.

Test et mesure de performance des campagnes marketing

Dolist permet aux entreprises de savoir ce qui fait réagir leur public, ainsi que les faiblesses de leur approche actuelle. Cette agence de marketing les aide à mesurer l’impact réel de leurs campagnes et leur retour sur investissement. Ce faisant, elle leur permet d’améliorer leurs techniques et les aide à prendre des décisions basées sur des faits réels.

Avec Dolist, les compagnies peuvent tester différentes versions du même message sur un échantillon de contacts et utiliser le résultat pour optimiser la stratégie marketing globale. Elles peuvent aussi mesurer l’impact du changement d’une ou de plusieurs composantes.

Formation du personnel

Dolist souhaite partager son expertise afin d’aider sa clientèle à développer ses compétences et à optimiser ses projets marketing grâce à une gamme de programmes de formation adaptés à leurs besoins. L’agence a, pour ce faire, conçu un ensemble de formations qui aident les entreprises à développer leurs compétences et à maîtriser les défis spécifiques du marketing numérique.

Dispensés par des professionnels expérimentés, ces cours ont tous un objectif commun: aider le client à devenir plus indépendant. Dolist dispense des cours en data & marketing digital, des formations techniques, ainsi que des tutoriels sur l’utilisation de sa plateforme de marketing numérique.

En plus des formations, l’entreprise propose également de la documentation relative à des études de cas. Ces ouvrages découlent de travaux préalablement réalisés par cette agence marketing. Ils coànstituent de précieux guides pour les responsables des départements marketing qui souhaitent approfondir leurs connaissances du marketing digital.

Filiassur : 11 années de croissance pour cette société de courtage en assurances 

Filiassur : 11 années de croissance pour cette société de courtage en assurances 

Courtier en assurance spécialisé dans la distribution de contrats de prévoyance, Filiassur a multiplié par dix sa croissance en dix ans. Un beau succès qui s’explique par la qualité des services et produits proposés par la société, mais aussi par le dynamisme du secteur.  

Filiassur, courtier en assurances depuis 2007 

Filiassur (www.connaitre-filiassur.com) a fêté l’année dernière ses 10 années d’existence. Fondée en 2007 et implantée au Havre, la société exerce une activité de courtage en assurances. Elle s’est spécialisée dans la distribution de solutions de prévoyance à destination des particuliers. Présidée par Denis Bizien, Filiassur, qui est également gestionnaire des contrats distribués, est inscrit auprès de l’Orias (Registre unique des intermédiaires en Assurance, Banque et Finance). 

Parce que trop de personnes continuent de faire la confusion entre les deux métiers, rappelons qu’un courtier en assurances n’est pas un assureur. Filiassur n’est pas un assureur, encore moins un assureur vie, mais un intermédiaire mandaté qui met en relation les assurés et les compagnies d’assurances.

La mission de Filiassur est de proposer les meilleures solutions d’assurance du marché en termes de garanties et de prix, en fonction des besoins, des attentes et du budget de chaque client. Mandaté par ses clients, Filiassur met en œuvre sa connaissance sectorielle et son expertise pour identifier les offres les plus avantageuses.

Le marché des assurances est complexe, parfois opaque, animé par un nombre impressionnant d’acteurs. L’objectif de Filiassur est d’aider le consommateur à y voir plus clair, de leur faire économiser du temps et de l’argent.   

Mais la société ne se contente pas de conseiller ses clients dans le choix des produits et la sélection des offres, elle les accompagne tout au long de la durée de vie du contrat, de la souscription au versement des prestations en cas de sinistre.  

C’est l’un de ses atouts : Filiassur propose une large gamme d’assurances, en partenariat avec une dizaine de d’assurance reconnues dans le domaine: AXA, PREVOIR Risques Divers, CCMO Mutuelle, Império… Toutes les produits Filiassur sont flexibles et les garanties modulables en fonction des attentes du client, et de son budget. Le courtier en assurances havrais propose à ce jour 7 contrats d’assurance, adaptés aux situations de la vie quotidienne : 

  • Hospitalisation, Filiassur propose une indemnité journalière pouvant aller jusqu’à 200 euros (en cas d’hospitalisation faisant suite à un accident). Les indemnités sont exonérées d’imposition et libres d’utilisation. 
  • Prévoyance Décès, qui permet de protéger sa famille, en lui garantissant suite au décès de l’assuré. Le capital garanti peut atteindre 20 000 € en cas de décès et ce capital est doublé si le décès est accidentel. 
  • Accident de la Vie qui protège l’assuré et sa famille contre les accidents de la vie courante et privée. Les indemnités peuvent atteindre jusqu’à 1 million d’euros. 
  • Capital Autonomiequi permet de faire face financièrement à la dépendance et de libérer ses proches des frais que cette situation engendre. Cette garantie assure le versement d’un capital en cas de perte d’autonomie, celui-ci pouvant atteindre jusqu’à 20 000 euros. 
  • Obsèques, qui assure le versement d’un capital en cas de décès afin de financer les frais d’obsèques. Chose qui mérite d’être soulignée : aucun questionnaire médical n’est soumis lors de la souscription. 
  • Décès Accidentel, qui s’active en cas de décès à la suite d’ un accident, de la route par exemple. Le capital versé pouvant atteindre jusqu’à 800 000 euros. Les cotisations sont fixes et à partir de 12 euros par mois. 
  • Et pour finir, Bouclier Pouvoir d’Achat, un contrat d’assurance qui protège son assuré en cas de licenciement économique ou d’incapacité temporaire totale de travail (ITT) à la suite d’un accident. Les indemnités, en cas de matérialisation du risque, peuvent s’élever jusqu’à 400 euros mensuels – pour une durée d’indemnisation de six ou douze mois. 

On le voit, Filiassur offre un éventail assez large de garanties et de produits. La richesse de l’offre et le bon rapport qualité/prix des produits distribués constituent quelques-unes des raisons de la belle croissance affichée par la société.  

Leader dans la distribution de solutions de prévoyance à distance 

Le courtage en assurance est une activité dynamique et en croissance. C’est un secteur qui ne connaît pas la crise, et qui n’est pas prêt de la connaître. La success story de Filiassur est là pour en témoigner. La société a réussi à s’imposer en dix années seulement comme le leader français de la distribution de solutions de prévoyance à distance. Une réussite due aussi bien aux tarifs avantageux proposés par Filiassur qu’au soin accordé à la qualité de service. Filiassur a compris, comme de plus en plus d’entreprises, que le prix n’était pas la seule variable dans la décision d’achat du consommateur, le service jouant un rôle souvent décisif.  

De quel succès parle-t-on ? Laissons parler les chiffres. L’un des plus notables est la croissance du courtier normand. Filiassur a multiplié par dix son chiffre d’affaires sur les dix dernières années : 2,5 millions d’euros en 2008, 7 millions d’euros en 2009, le double l’année suivante, plus de 25 millions d’euros aujourd’hui. Et les perspectives de croissance sont très confortables, car le marché est loin d’être arrivé à maturité. Autres chiffres : Filiassur se compose d’un effectif de près de 500 salariés et accompagne en 2018 plus de 300 000 clients particuliers.  

Surfant sur cette bonne dynamique de développement, le courtier en assurances a mis en place une stratégie d’internationalisation. La société est devenue un groupe. Filiassur est aujourd’hui implanté en Espagne, en Tunisie ou encore au Maroc. Cette stratégie de développement à l’international ne remet pas en cause la philosophie de Filiassur, qui fait de la proximité avec le client une de ses valeurs cardinales. Denis Bizien l’assure : le siège social est au Havre et y restera.  

Trois autres chiffres pour compléter le tableau :  

  • 1,5 million d’euros d’indemnités ont été versées en 2016 par Filiassur à ses clients.  
  • Le temps moyen de traitement d’un sinistre est de seulement 5 jours 4 500 sinistres ont été gérés par Filiassur en 2016. 

Si cette belle croissance est certainement liée à  l’attractivité de ses produits comme à la qualité de son service, ce ne sont pas les seules raisons. Denis Bizien est d’ailleurs le premier à le reconnaître. Le marché de la prévoyance connaît un boom sans précédent :

« Filiassur intervient sur un marché à fort potentiel, porté par un taux de couverture en prévoyance individuelle encore faible alors que les besoins sont en croissance, en raison du vieillissement démographique et du désengagement progressif de la sécurité sociale ».

La société de courtage normande a encore de beaux jours devant elle. Filiassur, assise sur sa bonne santé économique, s’investit dans des causes qui lui tiennent à cœur.  

Filiassur, partenaire officiel de l’Amazone 

L’édition 2018 de l’Amazone s’est tenue il y a peu, dimanche 3 juin, sous le soleil. Cette course de 6 km sillonnant Le Havre, réservée aux femmes et dédiée à la lutte contre le cancer du sein, a vu déferler cette année 12 200 participantes. L’Amazone a lieu chaque année, à la même époque, le premier dimanche de juin, depuis 10 ans déjà. L’année dernière, la course havraise a permis de générer 75 000 euros de bénéfices, dont une partie a été reversée à la Ligue contre le Cancer et aux associations locales de soutien à la prévention, à la recherche et aux femmes touchées par cette maladie. 

 Filiassur est partenaire officiel de l’Amazone depuis quatre ans et a fait de la défense de cette cause une priorité. Comme le rappelle Denis Bizien, le cancer du sein est la première cause de décès chez les femmes. 45 000 femmes sont dépistées chaque année. Or, comme le souligne le Président de Filiassur, le taux de guérison d’un cancer du sein est de 90% lorsqu’il est dépisté à un stade précoce. D’où l’importance cruciale de la prévention.

Le courtier havrais propose cette année un diagnostic gratuit de couverture prévoyance à toutes les participantes de la course. L’opération a été un succès. Et comme l’année dernière, une trentaine de salariées de Filiassur ont battu le pavé et se sont transformées le temps d’une course en « Amazone ». 

Ce n’est d’ailleurs pas le seul engagement du courtier havrais. Filiassur est partenaire officiel depuis 2016 du Havre Athletic Club (HAC), le club de football de ligue 2, dont sa création en 1872 fait de lui le premier club de l’histoire du football.  

La société de courtage réfléchit actuellement au développement de nouvelles formes d’engagement.  

L’eSport : un terrain virtuel en pleine mutation

L’eSport : un terrain virtuel en pleine mutation

L’eSport, ou sport électronique, sert à désigner des compétitions de jeux vidéo en réseaux sur ordinateurs ou consoles. De plus en plus répandue, cette pratique nécessite du matériel informatique performant. Fournisseur leader sur le marché du gaming, Grosbill propose des solutions toujours plus fiables, à la pointe de la technologie.

L’eSport : qu’est-ce que c’est ?

Très populaire en Corée du Sud, ce sport électronique sert à désigner les tournois de jeux vidéo qui mettent en compétition plusieurs joueurs professionnels – appelés pro gamers – qui appartiennent à une équipe ou évoluent individuellement. Ces joueurs professionnels s’astreignent à un entraînement quotidien rigoureux et vivent des gains remportés.

L’eSport : une pratique du gaming en pleine évolution

C’est en 1997 qu’ont débuté les premiers tournois, avec la création de la Cyberathlete Professional League. A partir des années 2000, les compétitions internationales se sont multipliées, poussées par des dotations très importantes, équivalant à plusieurs millions de dollars. En 2015, lors de la compétition The International pour le jeu Dota 2, les gains s’élevaient à plus de 18,4 millions de dollars, dont 6,6 millions étaient attribués à l’équipe gagnante. En 2013, il a été estimé que près de 71 millions de personnes regardaient le eSport dans le monde, notamment au travers des nombreuses plateformes de diffusion multimédia en ligne, comme Twitch.tv.

Fort des nombreuses zones d’attractivité du eSport, la France s’est progressivement mise à cette pratique. En 2016, l’eSport est ainsi considéré comme un sport à part entière par le Comité olympique et par la loi pour une République numérique, ce qui ouvre la voie de leur intégration lors des compétitions des futurs jeux Olympiques. Fournisseur professionnel de matériel informatique haut de gamme, fiable et performant, Grosbill est le seul à avoir dédié son expertise au service des joueurs professionnels du monde entier.

Grosbill : premier partenaire privilégié de l’eSport

Acheter du matériel dans le magasin informatique Grosbill, en ligne ou dans ses nombreux magasins physiques, c’est opter pour des produits sérieux, fiables et professionnels pour du gaming au quotidien. Acteur de l’e-commerce high-tech en France depuis longtemps, Grosbill s’est investi depuis 2016 dans la pratique de l’eSport. Possédant sa propre équipe, il a été le sponsor de référence des équipes lors de tournois League of Legends.

Il a ainsi fourni aux équipes les PC gamers, ainsi que les casques gaming et les souris. Mais pas uniquement. Il a également encouragé l’équipe et a relayé les informations gaming sur son blog, sur Youtube et même sur Twitch. Ainsi, Grosbill a pour moteur le professionnalisme et la performance de ses nombreux produits. Vous pouvez les acheter directement en ligne ou en magasin informatique. Les bornes d’achats en magasin vous permettront de gagner du temps. Si vous avez besoin d’avis ou de conseils, les équipes de conseillers experts se feront un plaisir de vous orienter en fonction de vos besoins. L’équipe du service après-vente interviendra en cas de nécessité après votre achat.

Le Club de la Chasse et de la Nature : un lieu de partage et d’échanges

Le Club de la Chasse et de la Nature : un lieu de partage et d’échanges

Créé en 1966 par François et Jacqueline Sommer, le Club de la Chasse et de la Nature s’intègre dans un dispositif plus large, celui de la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature. Celle-ci est née de l’ambition de François Sommer, passionné de chasse et industriel engagé, de promouvoir un certain nombre de valeurs, telles que la chasse raisonnée et la protection de l’environnement.

En plus du club, la fondation héberge également le Musée de la Chasse et de la Nature. Ces établissements se situent dans l’Hôtel de Guénégaud, à Paris.
Un club centré autour de valeurs humanistes

Association régie par la loi de 1901, le Club de la Chasse et de la Nature compte 850 membres de tous âges et de tous horizons. Selon François Sommer, peut intégrer le Club toute personne se définissant comme “un chasseur sportif indiscutable ou un véritable ami de la nature, sans distinction de classe sociale ». Les objectifs du club ? Concilier chasse responsable et préservation de la nature mais également le partage du patrimoine et la vigilance quant à la consommation des ressources naturelles. Lieu d’échanges internes et inter-cercles, grâce à son rayonnement international, le Club de la Chasse et de la Nature organise aussi des événements destinés tant aux particuliers qu’aux professionnels.

Le Club de la Chasse et de la Nature, défenseur de la culture cynégétique

Défenseur du patrimoine scientifique et artistique

Avec plus de 70 000 visiteurs en 2016, le Musée de la Chasse et de la Nature abrite un grand nombre d’œuvres artistiques. Cette même année, le club fait l’acquisition de nouvelles œuvres majeures et commande même la réédition de bronzes anciens à David de Gourcuff, fondeur et lauréat Dialogues 2017 du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main. En ce moment, le club propose de découvrir les natures mortes photographiques de Pauline Planchon. Autre nouveauté, le Prix Beaux Arts, spécialement dédié aux jeunes artistes, et octroyé pour la première fois cette année. Ce prix récompense les œuvres de nouvelles figures de l’art.

Par ailleurs, le club soutient les nombreuses avancées scientifiques et les réflexions éthiques autour de la cynégétique. Dans ce cadre, il a organisé plusieurs conférences, dont une sur la bécassine et son biotope, en novembre, et une autre sur les dérives génétiques appliquées au gibier.

Promoteur du patrimoine vivant cynégétique

Une fois par an, le Club de la Chasse et de la Nature propose une messe pour célébrer la Saint-Hubert, ainsi que des rendez-vous dédiés à la musique cynégétique, avec le soutien de sa chorale. Des formations de trompes de chasse sont aussi invitées.

Défenseur du patrimoine littéraire

Le club est également très impliqué dans la valorisation du patrimoine écrit. La bibliothèque de la Fondation François Sommer publie des écrits de chasse et de la littérature cynégétique contemporaine. Ainsi, les membres ont rédigé des histoires retraçant 50 années de chasse, rassemblées dans un recueil paru en 2016. Récemment, le club a fait l’acquisition de nouvelles œuvres littéraires cynégétiques, comme celle de Philippe Dulac intitulée “Une vie au service du Roi D’Yauville, Commandant de la vénerie de Louis XV”.
En collaboration avec le Musée de la Fondation, le club organise aussi des colloques et des vernissages. Il se positionne comme un point de rencontres et de discussions autour des ouvrages consacrés à la cynégétique. Enfin, le club fait quotidiennement la promotion du fonds documentaire du Musée de la Chasse et de la Nature enrichi par les dons de la bibliothèque Forney et de la ville de Paris.

Lieu de formation

Le Club de la Chasse et de la Nature organise des formations, notamment en matière de connaissance des zones humides. Il met aussi en place des sessions de préparation au permis de chasse grand gibier et de sensibilisation aux questions environnementales contemporaines. Son domaine situé à Belval propose une école de tir et un apprentissage des bonnes pratiques en matière de chasse.

Découvrez la vie du Club de la chasse et de la nature sur www.clubchassenature.blog